blockchain

Définition

Le terme blockchain, popularisé par les crypto-monnaies comme le Bitcoin, est un concept qui semble souvent compliqué à appréhender. Mais la blockchain n’est en réalité qu’une base de données.

Rappel : une base de données est un ensemble d’informations stockées et organisées de façon à faciliter leur gestion et leur exploitation.

Blockchain

À la différence des bases de données classiques comme SQL, la blockchain n’est pas organisée sous forme de tables. Elle suit un procédé totalement différent. Une blockchain rassemble des informations dans des groupes, également appelés blocs

Les blocs stockent des informations, et lorsqu’ils sont remplis, ceux-ci sont enchaînés à d’autres blocs précédemment remplis, formant ainsi une chaîne de données. D’où le nom de « blockchain »

Toutes les nouvelles informations qui suivent ce bloc sont compilées dans un nouveau bloc qui sera ensuite ajouté à la chaîne une fois rempli. 

Ce processus s’exécute autant de fois que nécessaire, formant une chaîne de blocs interconnectés et immuables, car on ne peut altérer les informations d’un bloc sans impacter toute la chaîne.

Blockchain et open source

Pour être transparents, sécurisés et décentralisés les réseaux blockchain ont besoin de fonctionner avec du code ayant les mêmes caractéristiques et c’est là que le code open source entre en jeu.

L’open source est non seulement décentralisé, ce qui empêche une entreprise ou entité de contrôler le code et donc le système développé avec, mais il permet de développer des communautés de milliers de développeurs qui inspectent le code, corrigent les bugs et failles de sécurité et développent de meilleures fonctionnalités.

Le code source de la célèbre crypto-monnaie Bitcoin par exemple est facilement accessible sur Github. Si vous êtes développeur vous pouvez directement contribuer .
au code, ou télécharger une copie pour créer votre propre réseau blockchain.

Il faut noter que pour les plateformes de crypto-monnaies l’open source n’est pas seulement une question de performances et de fonctionnalités. Il répond aussi aux problématiques majeures de régulation.

Prenons l’exemple du Bitcoin. Si son code source était développé et contrôlé par une entreprise américaine par exemple, la plateforme et ses transactions devraient être supervisées et validées par le trésor public du pays pour pouvoir transmettre des fonds. Pour valider les transactions d’investissements, d’autres organismes financiers doivent intervenir et donner leur accord.

Pour une technologie dont la promesse et la décentralisation et la démocratisation des transactions financières, tout ce contrôle serait contre productif. C’est pourquoi l’open source est la meilleure solution pour développer de tels systèmes.

Quels sont les avantages de la blockchain ?

Sécurité

En créant un enregistrement immuable (qui ne peut pas être modifié) et crypté de bout en bout, la blockchain aide à prévenir la fraude et les activités non autorisées. 

Les questions de confidentialité peuvent également être traitées sur la blockchain en rendant les données personnelles anonymes et en utilisant des autorisations pour contrôler l’accès. Les informations sont stockées sur un réseau d’ordinateurs plutôt que sur un seul serveur, ce qui rend difficile la consultation des données par les cybercriminels.

Transparence

La blockchain utilise un registre distribué. Les transactions et les données sont enregistrées de manière identique à plusieurs endroits. 

Tous les participants au réseau ayant un accès autorisé voient les mêmes informations au même moment, ce qui assure une transparence totale. 

Traçabilité

La blockchain crée un outil d’audit qui documente la provenance d’un actif à chaque étape de son parcours. Dans les secteurs où les consommateurs s’inquiètent des problèmes d’environnement ou de droits de l’homme liés à un produit, ou dans les secteurs en proie à la contrefaçon et à la fraude, cela permet de fournir des preuves. 

Grâce à la blockchain, il est possible de partager des données sur la provenance directement avec les parties prenantes. Les données de traçabilité peuvent également mettre en évidence les faiblesses de la chaîne de valeur en identifiant les zones de blocage par exemple.

Blockchain et bitcoin

L’objectif de la blockchain est de permettre l’enregistrement et la distribution d’informations numériques, mais pas leur modification. La technologie blockchain a été décrite pour la première fois en 1991. Mais ce n’est que près de deux décennies plus tard, avec le lancement du bitcoin en janvier 2009, que la blockchain a connu sa première application dans le monde réel avec l’apparition du Bitcoin.

Le bitcoin utilise la blockchain comme un moyen d’enregistrer de façon transparente et immuable l’ensemble des transactions (paiements) effectuées.

Qui est concerné ?

La blockchain étant dans sa forme la plus simple une technologie de base de données, elle peut être utilisée par tout le monde. Mais ses avantages notamment en termes de sécurité et de transparence la rendent très attractive pour les secteurs ayant besoin de stocker des données sensibles comme la finance et la santé. 

Se faire accompagner par des experts

authentification projet rendez-vous syloé

Vous souhaitez minimiser les risques d’erreurs et simplifier les actions complexes de mise en production ? Vous vous voulez assurer la performance et la stabilité de votre système d’information, de vos serveurs ou de vos applications? Vous souhaitez mettre en place des actions efficaces de monitoring et supervision de votre infrastructure IT ?

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos offres de monitoring et supervision et vous faire accompagner des experts des systèmes d’informations

 

 

Partage

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter Syloé !

Recevez gratuitement les analyses de nos experts